Fin 2017. 

 

Notre  réflexion, nourrie par les échanges et des rencontres décisives,

nous ouvre un chemin sur des expressions fécondes.

Nous proposons avec les livrets Donnez-moi un peu de F du K et du S  et Un cirque une rencontre.

Les mots de Gabrielle Jarzynski trouvant écho dans les photographies de  Claude Rouyer, les œuvres d' Isabelle Cochereau, Lidia Kostanek, Karine Veyres, Florian Eymann, Smith Smith, Nicolas Le Bault, Elise Bergamini

 

Des prémices d'autres voix.

 

Cédric Merland

Natacha Est Gauchère

 

La collection Imaginaires vient de naître.

Nous vous souhaitons un beau voyage…

Donnez-moi un peu de F du K et du S

Imaginaires

Gabrielle Jarzynski vit et travaille à Paris.

Elle a écrit son premier livre Bout de Ficelle, un recueil de poésie, objet d'art, en novembre 2013. Elle a publié dans diverses revues littéraires et maisons d’éditions.

Signe sa première installation sonore intitulée La Mue, en mars 2017.

Claude Rouyer vit et travaille en Belgique.

De nombreuses publications (dont Le travail de mourir, en janvier 2014, en collaboration avec Emmanuelle Pagano aux éditions Les Inaperçus, mais également Claude Rouyer par Gilles Berquet aux éditions derrière la salle de bains) et expositions témoignent de son expression artistique.

Un cirque

Isabelle Cochereau

Isabelle Cochereau est née en 1970. Elle s’est formée à l’École Supérieure des Arts Appliqués de Duperré. Elle vit et travaille en France. Elle a été lauréate du prix Arts-Scène (2011).

Karine Veyres

Vit et travaille à Flaugnac dans le Lot. Licenciée en Arts Plastiques, anime des ateliers, expose. Ses monotypes, monochromes et autres formes d’expressions ne restent pas inaperçus.

Florian Eymann

Vit et travaille dans le Loiret, de nombreuses expositions. Travaille essentiellement des séries à l’huile sur toile.

Nicolas Le Bault

Graphiste, nouvelliste et co-fondateur du White Rabbit Prod.

Lidia Kostanek

S’installe en France après sa maîtrise à l’Académie des Beaux Arts de Varsovie. Elle s’investit dans le design graphique et les illustrations.

Attirée par la problématique de la condition du corps humain et l’identité féminine, elle continue ses recherches artistiques (dessins, gravures, collages).

En arrivant à Nantes (2013), elle débute son travail sur le volume dans un atelier de sculpture en céramique.

Smith Smith

Collagiste, musicien, photographe, fondateur du label Twin Daisies Records.

Elise Bergamini

Vit et travaille à Paris. Diplômée de l’ESADTPM, a participé à plusieurs expositions, Son travail a également été mis en valeur dans des publications collectives et personnelles, des catalogues, revues et livres d’artiste.

 

Cédric Merland

Né en 1973, Cédric Merland vit à Chartres.

Son activité se partage entre poésie et photographie. On peut lire ses poèmes dans diverses revues et anthologies.

Là où les ombres est son premier recueil.

Ses photos ont été publiées en revues et ont fait l'objet d'un coffret, Le Silence coule sous les branches (éditions La Centaurée, 2017), avec des poèmes de Sandra Lillo.

Diane Saint-Honoré

Partage son temps entre Saint-Jean-de-Luz (Pays basque) et la Drôme.

Publie en revues, anime des ateliers d’Art-thérapie, A entamé un travail sur les encres.

Là où les ombres

Seuls les vents

 

Camille Cathudal

Née en 1988, vit et travaille entre Paris, Bourges et Orléans.

Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Bourges en 2012, Camille entreprend l'écriture d'un second mémoire, Land(e)scapes (ou les mutations du territoire contemporain), en Master II Recherche - Art de l'image et du Vivant à l'université Paris I Panthéon Sorbonne en 2013.

Peinture, dessin, photographie, son, vidéo, gravure et écriture ; sa production se décline en plusieurs séries.

Ses recherches sont guidées par la nécessité de rendre perceptible les craintes du paysage au futur. Celles d'un monde changeant, pourvu de flux, de connections, d'images et de symboles ; mais selon l'artiste, le vent tourne.

Ses dessins s'attachent aux “ particules élémentaires ”, aux métaux lourds, à la place du vivant, de l'homme et de l'animal, dans cette angoisse du monde à venir. Suppositions, questionnements, transformations.  Comment retrouver l'instinct et le sensoriel pour s'éloigner des cataclysmes ?

Ses peintures, de grand format (200 x 150 cm), mettent en exergue l'absence humaine pour faire corps avec le spectateur. Immersives et poétiques, ces étendues aux couleurs intenses se présentent comme des hétérotopies, des paysages à traverser qu'elle nourrit de “Géofictions” photographiques lorsqu'elle parcourt les territoires.

Aujourd'hui, parallèlement à ses recherches, Camille Cathudal enseigne les Arts Plastiques en Ile de France.

Sa Voix Fragile
 

 Natacha Est Gauchère

Des impressions laissées par d'autres sont la matière qu'elle s'est choisie. D'une adroite main gauche, Natacha enveloppe les corps étrangers de résilles organiques, leur imprime des sédimentations de pastels et d'encre, les sertit de plantes ou de plumes. Natacha est naturaliste. Natacha est diamantaire. Natacha Est Gauchère est aussi poète. Elle vit cachée dans l’Est de la France.

  • Black Instagram Icon